Les références des épisodes avec Lauren Bastide, Amina Sabeur et Eva Sadoun

Hello,

Janvier, février… moralement faut faire très attention à soi et aux autres. C’est une période de l’année où c’est très facile de trouver que la vie ça pue la m**** parce que le soleil, il est discret : on dirait Jean-Jacques Goldman… il donne aucune nouvelle. Le temps, c’est le même tous les jours, t’as l’impression de vivre la même journée encore et encore et encore…

Ces mots ce ne sont pas les miens mais ceux de Roman Frayssinet dans un sketch intitulé « L’hiver » diffusé sur Canal + en janvier 2019. Je suis retombée dessus hier soir et il m’a (presque) fait relativiser sur l’atmosphère pesante / morose / plombante qui règne en ce moment : en fait tout est (presque) normal, ça n’est pas (juste) la pandémie, c’est (juste) qu’on est en janvier et qu’on a besoin de soleil (coucou à toutes les lectrices et lecteurs de l’hémisphère sud qui ne voient pas de quoi je parle). Tout ça pour vous dire que ça va aller, le printemps c’est pour (presque) bientôt !!

Je ne pensais pas commencer la 1ère newsletter de l’année par une intro sur la pluie et le beau temps mais maintenant que c’est fait, je vais enchaîner sans transition* avec le sujet de cette newsletter : ci-dessous vous retrouverez les références des épisodes 97 avec Eva Sadoun, 98 avec Amina Sabeur et 99 avec Lauren Bastide.

(*quoique si j’avais voulu, j’aurais pu filer la métaphore météorologique et vous dire qu’il y a dans ces trois épisodes de quoi réchauffer votre coeur, illuminer votre journée et vous faire imaginer des jours radieux à venir).

Avant de vous laisser découvrir tout cela, je voulais faire un petit clin d’oeil à Louise, qui a terminé son stage chez Génération XX il y a quelques semaines et qui avait pour habitude de partager ses recos avec vous dans cette newsletter : je suis très heureuse qu’elle ait décidé de continuer à le faire en créant sa propre newsletter à laquelle vous pouvez vous abonner juste ici. Bravo Louise :-)

Allez, je vous laisse cliquer sur tous les liens référencés ci-dessous et on se retrouve bientôt pour le 100ème et dernier épisode du podcast. D’ici là, continuez de parler de Génération XX autour de vous et de partager les épisodes qui vous ont plu, c’est un énorme et précieux soutien !! Et si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à commander votre numéro de notre revue en édition limitée à l’écoute pour soutenir Génération XX au-delà du podcast.

Prenez soin de vous et des autres (parce qu’il nous reste encore février à passer avant le printemps !!) et à très vite,

xx

Siham

PS : bonne année !!


Il y a 10 ans, je faisais la connaissance d’Eva Sadoun lors de nos études. Aujourd'hui, je suis très heureuse de la recevoir dans le 97ème épisode de Génération XX. Eva est la co-fondatrice de la plateforme LITA - qui permet à chaque citoyenne et citoyen d'investir son épargne dans des projets qui font avancer la transition écologique et sociale - et de la toute nouvelle application RIFT qui permet à chacun.e de scanner son épargne afin de savoir ce qu'elle finance et quelle est son empreinte carbone. Eva est aussi l’actuelle co-présidente du mouvement IMPACT France. À travers chacun de ses projets, Eva a pour mission de mettre la finance au service d’un projet de société basé sur le partage. 

Dans cet épisode, je souhaitais que Eva puisse autant parler de son évolution personnelle que professionnelle (les deux étant bien sûr liées) et j’ai été très touchée qu'elle se confie avec sincérité sur la façon dont elle a appris - et continue d'apprendre - à assumer qui elle est. 

« Assumer qui on est » : c'est donc le titre que j'ai choisi de donner à cet épisode passionnant car j'ai trouvé qu’il sonnait comme une bonne résolution de nouvelle année. À ne surtout pas prendre comme une injonction mais plutôt comme une invitation à faire la paix avec soi, à ne pas se comparer et à, si on en a envie, aller là où l’on ne nous attend pas.

Cliquez ici pour écouter l’épisode directement sur generationxx.fr

Références de l’épisode 97 avec Eva Sadoun et liens pour aller plus loin :


Cela faisait un moment que je souhaitais qu’Amina puisse partager son histoire dans le podcast... et cela valait le coup d'attendre Ce que tout le monde peut savoir en se baladant sur LinkedIn c’est qu’Amina est actuellement la directrice générale adjointe de la French American Foundation, après être passée par Sciences Po, l’Ambassade de France en Égypte, l’Organisation Mondiale de la Santé à Genève et la création d’un restaurant à Paris pendant 3 ans. Mais ce dont il est question dans cet épisode, c’est de ce qui ne se voit pas sur le CV, la partie immergée de l’iceberg, ce qui se passe en dehors des radars, ce que l’on trouve lorsque l’on gratte. 

Cet épisode s’intitule « le pouvoir de la vulnérabilité » et il faut l’écouter car Amina nous fait confiance pour parler des moments déterminants de sa vie, où sa santé mentale et physique ont été mises à l’épreuve, et sur lesquels il a fallu poser les mots « burn-out », « metoo » et « dépression », souvent considérés comme tabous. Amina parle aussi beaucoup de sa famille et de ses origines, celles qui ont plus tard fait d’elle, une « singularité statistique ».

Cliquez ici pour écouter l’épisode directement sur generationxx.fr

Références de l’épisode 98 avec Amina Sabeur et liens pour aller plus loin :


Je savais que ce moment - inviter Lauren à mon micro - arriverait mais je ne savais pas qu'il coïnciderait avec un moment si particulier de son parcours (et du mien à vrai dire).

Flashback septembre 2016 : je rencontre Lauren pour la première fois, suite à un bout de sa carte de visite aperçu sur Instagram qui laissait à penser qu'elle se lançait, comme moi truc de dingue, dans le podcast. Puis décembre 2016 : Lauren lance La Poudre et co-fonde le studio de podcasts Nouvelles Écoutes. Aujourd’hui, 4 ans plus tard, Lauren a fait évoluer le format de La Poudre et a annoncé qu'elle quittait la présidence de Nouvelles Écoutes. Quant à moi comme vous le savez, je m'apprête à clôturer le podcast au 100ème épisode après l’avoir lancé en février 2017. 

Dans cet épisode, elle a accepté de se confier de manière si libre à mon micro sur la façon dont elle a grandi ces 4 dernières années. D’ailleurs à ce propos, Lauren dit dans l’épisode que pour elle, « grandir c’est se rencontrer ». J’ai choisi cette formule comme titre de l’épisode car elle illustre parfaitement notre conversation. Il y est question d'écriture et de thérapie, de colère et des réseaux sociaux, d'apaisement et d'amitié, de "s'aimer mieux" et du regard des autres, d'avoir 40 ans et d'un beagle nommé Robin. Je vous conseille de filer l'écouter, même (et peut-être surtout) si vous pensez déjà connaître Lauren.

Cliquez ici pour écouter l’épisode directement sur generationxx.fr

Références de l’épisode 99 avec Lauren Bastide et liens pour aller plus loin :